Pierre-Marie Bouvery présente les Contrats de la musique

La nouvelle édition des Contrats de la musique vient de sortir aux éditions Irma. Avec son auteur, l’avocat Pierre-Marie Bouvery, l’Irma balaye les évolutions législatives et les changements d’usages qui ont marqué ces dernières années : musique en ligne, streaming, webradios, licence, distribution, apports des conventions collectives, complexification des relations contractuelles et financières… Le monde de la musique est complexe, et la mutation numérique ne le simplifie pas. Ce guide permet d’y voir plus clair.

 

dsc01340_2_-_copie-188c3Pierre-Marie Bouvery est avocat à la Cour de Paris. Après avoir été membre de la direction juridique d’une société de gestion des droits voisins, il exerce son activité au sein du cabinet Factori, dont il est l’un des cofondateurs. Il est également l’auteur des Contrats 360°, aux éditions Irma.

- Après 8 ans d’attente, la nouvelle édition des Contrats de la musiquesort ce mois-ci. À qui s’adresse-t-il et comment peut-il être utilisé ?

Cette édition, comme les précédentes, s’adresse à toutes les personnes qui s’intéressent aux contrats de la musique, des praticiens du droit qui ne connaissent pas bien le secteur jusqu’aux artistes-interprètes qui souhaitent se faire une idée des usages en matière contractuelle. Comme pour chaque édition, les clauses reproduites sont des exemples qui permettent d’expliquer. L’objet du livre n’est pas de fournir des modèles de contrats, mais de vulgariser, d’expliquer les usages, pour qu’ils soient compris par tous. Les relations contractuelles appellent à des schémas financiers parfois complexes, qu’il faut éclairer.

- On est en 2016, 8 ans se sont écoulés depuis la dernière édition. Beaucoup de choses ont dû changer…

Si l’on reprend bien la chronologie du travail sur cet ouvrage, la véritable dernière édition date de 2002, faisant suite à la première édition de 1998. Depuis, il y a eu des mises à jour, mais pas de véritable refonte du livre. En 2002, il s’agissait d’intégrer la musique en ligne, qui n’en était qu’à ses balbutiements. C’était la préhistoire du numérique. Il était temps de rénover cette partie, les choses ayant beaucoup bougé depuis. En 2016, la musique en ligne (…) >> LIRE LA SUITE SUR LE SITE DE L’IRMA

Capture d’écran 2016-05-17 à 10.18.07


>> Se procurer Les Contrats de la musique