Midem : La filière fait Maison commune au déjeuner du Prodiss

À l’occasion de son désormais traditionnel déjeuner de filière organisé en association avec TPLM, le Prodiss a fait salle comble autour de la « Maison commune » appuyée sur la perspective de CNV élargi.

AVM_4718
Samedi, plus d’une centaine de personnes, représentantes de toutes les composantes de la filière, ont participé au déjeuner orchestré par le Prodiss, en présence du député Patrick Bloche, président de la Commission des affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale, et du sénateur Jean-Pierre Leleux.

Ouvert par Malika Seguineau, la secrétaire générale du syndicat, ce fut l’occasion de nombreuses prises de paroles convergentes — Jules Frutos (Prodiss), Bruno Lion (Président de TPLM), Suzanne Combo (Déléguée générale de la Gam), Vincent Frerebeau (président de l’Upfi), Luc Gaurichon (Prodiss), Guillaume Leblanc (Directeur général du Snep), Philippe Nicolas (Directeur général du CNV), Laurent Petitgirard (Président de la Sacem), Marc Thonon (Directeur du Bureau Export), Jean-Noël Tronc (Directeur général de la Sacem) ou encore Paul Pacifico (Président de l’IAO) évoquant les travaux en cours du côté de la Commission européenne — autour des enjeux de la filière, dont notamment la perspective de mise en œuvre d’une « Maison commune » appuyée sur un CNV élargi accueillant l’Observatoire de l’économie de la musique décidé par la Loi Création et animé par la dynamique du « protocole Schwartz » signé en octobre dernier.

Ainsi, même si les positionnements restent bien évidemment multiples, la filière s’est, quelques heures avant l’intervention de la ministre de la Culture, affichée en ordre de marche pour envisager cette construction, à l’aune d’un Jules Frutos, investi par le Prodiss d’une mission de réflexion sur cet élargissement du CNV.