Un livre blanc pour l’export

Après l’avoir présenté lors du dernier Midem, Tous pour la musique adresse au Gouvernement son livre blanc sur l’export. La filière musicale entend ainsi relever le défi de l’international, qui représente un enjeu majeur à fort potentiel, tout en rappelant que la musique est aujourd’hui une composante essentielle du soft power à la française. Un appel aux pouvoirs publics à s’engager sur trois objectifs établis, pour mettre en place une véritable politique de soutien à l’export.

Logo Tous pour la musique

L’international est aujourd’hui une composante majeure de la filière musicale française. La musique produit en effet un chiffre d’affaires global de 800 millions d’euros à l’export. Pour une filière qui représente dans son ensemble un chiffre d’affaires de près de 8 milliards d’euros et 240 000 emplois, l’international figure désormais comme un pilier nécessaire à son équilibre économique. La musique, lorsqu’elle s’exporte, participe fortement à l’image, au rayonnement et à la vitalité de la France dans le monde : elle devient une composante du soft power à la française. C’est la raison pour laquelle il faut lui donner les moyens d’être plus compétitive, en accompagnant à la fois les artistes (auteurs, compositeurs, artistes-interprètes), nos productions, nos spectacles, nos catalogues, nos entreprises (éditeurs, producteurs phonographiques et producteurs de spectacles)…

C’est dans cette perspective qu’a été pensé ce livre blanc de Tous pour la musique. S’appuyant sur des entretiens menés auprès d’une trentaine de professionnels, il cherche à construire, dans un contexte souvent complexe et dont il est difficile de maîtriser l’ensemble des paramètres, une stratégie destinée à renforcer les potentialités de l’export pour la filière musicale. Des propositions ont émergé des travaux menés dans le cadre de ce livre blanc. Sont ici présentées les vingt-et-une préconisations les plus urgentes à mettre en œuvre. Ces propositions s’orientent dans trois directions principales :

– la nécessité de renforcer les moyens financiers mis à disposition du développement international des entreprises de la musique
– la création d’un cadre fiscal, réglementaire et administratif compétitif
– la structuration des outils de soutien à l’international pour créer une véritable dynamique de « filière »

D’autres ne manqueront pas de venir les compléter. Cela traduit avant tout l’état d’esprit proactif de la filière musicale française qui cherche à faire résonner partout dans le monde la créativité de ses artistes et la diversité de ses musiques. Ces propositions ne peuvent être concrétisées qu’avec un engagement fort des pouvoirs publics pour soutenir le secteur de la musique à l’export. C’est cet engagement que les professionnels du secteur demandent aux pouvoirs publics.

Le livre blanc a ainsi été adressé à plusieurs ministres : Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la communication, Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères et du Développement international, Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du numérique, Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics. Il a également été adressé à Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, à Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique, auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique et à Bruno Bézard, directeur général du Trésor.

Lire le document : TPLM Livre Blanc – Les enjeux de la filière à l’export

CONFÉRENCE

mama15TOUS POUR LA MUSIQUE organise une conférence dans le cadre du MaMA Event sur :
2eme rapport EY-France Creative : la filière musicale en France, chiffres, métiers, force à l’export
Jeudi 15 octobre de 15h à 16h30 – Centre FGO Barbara – Salle de conférence 1
Présentateur EY :  Vincent Raufast
Bruno Lion pour TPLM / Sacem
Autour de Bruno Lion, des professionnels du spectacle vivant, de la musique enregistrée, du management d’artistes rendront compte de leur expériences et de leurs attentes en matière d’export.
Plus d’infos à venir sur le site du MaMA