« Profession Entrepreneur de spectacles », un guide de 27 ans

La 10e édition de Profession Entrepreneur de spectacles vient de paraître. Depuis sa première version en 1991, il sert de guide aux producteurs, diffuseurs et organisateurs de concerts en France. Marie-José Sallaber, responsable des éditions IRMA, explique la façon dont l’ouvrage suit les évolutions du métier et trouve place dans une plus large collection de guides à destination des professionnels de la musique.

Profession Entrepreneur de spectaclesC’est la 10e édition de Profession Entrepreneur de spectacles ! Entre la première édition et celle-ci, l’organisation de spectacles a largement évolué, comment cette nouvelle publication en tient compte ?

La toute première édition, en 1991, était titrée Profession Organisateur, et répondait au besoin des personnes, associations et artistes de maîtriser l’organisation d’un concert. Cet intitulé est très vite apparu restrictif et, dès la troisième édition, il s’est agi de proposer un guide sur toutes les activités que peut exercer un entrepreneur de spectacles. En fait, couvrir le champs des 3 licences : la gestion d’un lieu, la production, la tournée, l’organisation, la diffusion ; ces différents métiers s’organisant autour de l’artiste et de son statut social, c’est donc de l’entrepreneur de spectacle « employeur » qu’il sera question au fil des chapitres, du cadre légal à la communication et au financement. L’auteur du guide et l’IRMA font une veille quotidienne sur les évolutions législatives, juridiques ou sociales, et nous modifions les contenus de l’ouvrage à chaque réactualisation, soit tous les 2 ans environ.

Pour cette rentrée 2018, nous avons intégré les nouvelles dispositions sur la pratique amateur, les modifications du Code du travail et la réforme en cours de la formation professionnelle, mais aussi, bien que l’arrêté d’application ne soit pas encore signé, les dispositions du décret « bruit ». Nous remettons aussi à jour les tarifs et les taux, tout en indiquant que ces chiffres changent au moins une fois l’an. Les entrepreneurs de spectacles, quel que soit leur degré de professionnalisation doivent être bien informés et pouvoir trouver réponse à toutes leurs questions, c’est pourquoi nous indiquons (entre autres) aussi bien la mise en œuvre de l’outil statistique SIBIL (système d’information billetterie) par le ministère de la Culture que les nouveaux usages et outils du marketing en ligne.

Savez-vous comment les professionnels utilisent ce guide au quotidien ?

Profession Entrepreneur de spectacles a plusieurs niveaux de lecture. C’est un support de cours pour les formations du même nom. En cinq parties, il accompagne cinq jours et cinq intervenants (Le cadre légal – Les formes juridiques et fiscales des entreprises du spectacle – l’Entrepreneur de spectacles employeur – La diffusion : les salles, la tournée, l’organisation – L’aide au spectacle vivant). Les stagiaires « entrants » dans la profession, qu’ils soient artistes autoproduits, managers, bookers pour un label ou patrons de bar, en font rapidement leur livre de chevet : tout est dedans, un lexique permet de trouver la réponse à leur interrogation, quelques modèles de contrat et de prévisionnels permettent de ne rien oublier, et en deux secondes on trouve le bon taux de TVA. C’est pourquoi ce peut-être un « pense bête » pour les professionnels aguerris car, à moins d’être juriste, on ne mémorise pas tous les articles de loi. Un simple coup d’œil dans le guide permet d’être à jour en permanence. C’est aussi le vade mecum dont l’entrepreneur de spectacles va outiller la nouvelle recrue dans sa structure. En bref c’est un guide pratique, très pratique !

Profession Entrepreneur de spectacles prend place parmi une plus large collection de guides professionnels pour la musique. Qu’y trouve-t-on ?

La collection « Les pratique des métiers de la musique » éditée par l’IRMA couvre le champ des activités de la filière : spectacle, musique enregistrée et éditions musicales. Leurs auteurs sont tous des experts du sujet traité, et pour la plupart des professionnels intervenant aussi sur des formations du secteur. Ces guides s’adressent aussi bien aux personnes désirant entrer dans ce secteur qu’aux professionnels. Les Contrats de la musique analyse tous les contrats utilisés par la filière (édition, enregistrement, licence, distribution, audiovisuel, spectacle, 360°), La musique à l’image permet d’appréhender d’autres formes de monétisation de la musique (synchro, cinéma, audiovisuel…), La négociation du contrat d’artiste permet à l’artiste musicien ou son manager de bien préparer les négociations avec un label, L’artiste, le numérique et la musique présente aux artistes et leurs accompagnants tous les outils de communication numérique et leur donne les bonnes « recettes » pour une meilleure visibilité et monétisation de leur projet.
DpPMgzMW4AAGpXmSécurité et sûreté des lieux de spectacles est l’ouvrage de référence pour l’obtention de la licence de 1ère catégorie. La Billetterie décrit les relations parfois complexes entre opérateurs de billetterie – qu’ils soient distributeurs ou développeurs d’outils – et producteurs-organisateurs de spectacles. La circulation internationale du spectacle est le guide pratique de la diffusion et de la mobilité des artistes et des techniciens du spectacle dans le monde. Enfin, Le management responsable du spectacle décrit comment intégrer les principes de développement durable à son activité de production, organisation ou diffusion de spectacles, et Profession Entrepreneur de spectacles bien sûr !

Comment faire des guides par métier à l’heure de la multiactivité et du 360° ?

À l’heure de la gestion de projet artistique en 360°, ces guides permettent une meilleure gestion et coordination entre les multiples activités intégrées à cette pratique globalisante. Chaque métier a sa législation, sa pratique et sa logique. Pour bien intégrer un projet, il faut que chaque secteur soit bien appréhendé par l’artiste et les équipes qui l’accompagnent. C’est pourquoi, les labels qui pratiquent (ou se lancent dans) le 360° auront le réflexe de former la personne qui va devoir s’occuper des tournées de l’artiste, par exemple, à cette activité particulière d’entrepreneur de spectacles.


Profession Entrepreneur de spectacles
Éditions IRMA
Octobre 2018