Portrait socio-économique des opéras et festivals d’art lyrique en région

Capture d’écran 2017-12-19 à 17.37.12Les Forces Musicales ont conduit, pendant 2 ans, une vaste étude nationale visant à connaître l’impact social et économique, sur leur environnement, de l’activité des institutions lyriques et des crédits qui leur sont attribués par les collectivités publiques. 22 maisons d’opéra et festivals d’art lyrique y ont participé ainsi que presque 12 000 spectateurs.

La synthèse de cette vaste étude dresse une image réelle et objective de la relation entre les opéras, leurs publics et l’écosystème dans lequel ils évoluent. Elle nous apprend notamment que le réseau des opéras et festivals d’art lyrique en région représente :

  • 414M€ de poids économique et 168M€ de retombées économiques locales
  • 12 730 emplois directs dont 8000 artistes
  • 250 000 personnes dont 2500 écoles qui ont bénéficié des actions culturelles et éducatives
  • 70M€ réinvestis dans l’économie du spectacle vivant dont 32M€ au travers de collaborations artistiques avec des structures culturelles hors opéra
  • un secteur créateur de richesse : pour 1€ de subvention locale 1€ est versé par des acteurs extérieurs au territoire et pour 1€ dépensé en billetterie, les spectateurs dépensent 1,20€ dans les commerces locaux

« Toutes les idées reçues, les approximations, les contre-vérités sans cesse répétées ne font rien à l’affaire. On les disait moribondes, or les maisons d’opéra sont toujours vivantes, elles ont fait leur mutation artistique, renouvelé leur approche des publics, réinterrogé leur rôle citoyen. En France, le réseau des institutions lyriques en région est à la fois puissant et cohérent. Il restait à en apporter la démonstration. »
Fabienne Voisin, Présidente des Forces Musicales, et Alain Surrans, Vice-président des Forces Musicales

LIRE LA SYNTHÈSE DE L’ÉTUDE