La musique à l’école, c’est pas du pipeau !

Il y a un peu plus d’un an, l’association TPLM qui regroupe de nombreuses structures de la filière musicale ouvrait un vaste débat national pour sensibiliser les candidats à l’élection présidentielle aux enjeux de la musique. Ce débat a conduit à l’élaboration d’une quinzaine de mesures destinées à renforcer la place de la musique dans notre pays. Le programme met notamment le doigt sur le grave déficit de l’enseignement de la musique dans les écoles en France où même l’enseignement du solfège et de la flute à bec ont disparu des programmes scolaires. Notre association prône ainsi une véritable ambition en la matière et recommande un plan d’éducation musicale pour tous.

TPLM se félicite que les ministres de l’Éducation nationale et de la Culture du nouveau gouvernement aient repris à leur compte à l’occasion de cette rentrée scolaire la première proposition de notre programme de créer une formation orchestrale ou chorale dans chaque école et plus généralement d’encourager la pratique instrumentale.  

La rentrée en musique dans les écoles, les collèges et les lycées est, nous l’espérons, la première illustration d’une volonté politique forte du nouveau gouvernement pour que l’éducation musicale retrouve ainsi toute sa place dans notre système scolaire. D’autant que la musique est porteuse de vertus qui favorisent l’épanouissement des enfants et stimule la réussite à l’école.    

« Le premier chantier sera celui de l’éducation et de la culture. C’est la condition de notre cohésion nationale » avait déclaré l’actuel Président de la République pendant sa campagne. Pratique culturelle préférée des Français, plébiscitée par les jeunes comme l’a encore démontré le succès des festivals cet été, la musique n’est pas seulement un divertissement, elle est aussi facteur de lien social et de vivre-ensemble.  

TPLM continuera ainsi de se mobiliser et de soutenir toute évolution permettant l’intégration de la musique au cœur de notre projet de société.