Les différents membres

ADAMI

Société Civile pour l’Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes.

L’Adami est une société de gestion collective des droits de propriété intellectuelle des artistes-interprètes.

Elle répartit les droits des comédiens, chanteurs, musiciens, chefs d’orchestre et danseurs pour la diffusion de leur travail enregistré.
Elle défend les droits des artistes-interprètes.
Elle favorise le renouvellement des talents et consolide l’emploi artistique à travers ses aides à la création, à la diffusion du spectacle vivant et à la formation professionnelle continue des artistes.

BUREAU EXPORT

Depuis 1993, le Bureau Export accompagne la filière musicale française dans le développement de ses artistes à l’international, dans le domaine des musiques actuelles et des musiques classiques.
Chaque année, plusieurs centaines de projets de tous les styles musicaux bénéficient de son accompagnement.

Le dispositif d’aide du Bureau Export s’adresse aux professionnels français actifs à l’export (producteurs phonographiques, producteurs de spectacles, éditeurs, distributeurs, managers, artistes auto-entrepreneurs, agents artistiques, ensembles indépendants) souhaitant être accompagnés dans leur travail de développement à l’international.
Le Bureau Export propose des aides & services divers : conseil personnalisé, mise en relation avec des contacts internationaux ciblés, veille de marché, participation à des rencontres professionnelles, soutien  promotionnel, soutien financier, etc.

CEMF

La Chambre syndicale des Éditeurs de Musique de France (CEMF) a été fondée en 1873.
Outre son action de représentation des éditeurs auprès des autorités et des organisations syndicales, la CEMF participe à des actions destinées à la promotion de l’édition de musique, contribue à la défense et au développement de la propriété artistique et défend les bonnes mœurs éditoriales et la confraternité entre les éditeurs musicaux, valeurs auxquelles la Chambre syndicale a été attachée tout au long de son histoire.

CNV

La mission du CNV est de soutenir le spectacle vivant de musiques actuelles et de variétés, en redistribuant les fonds collectés par la taxe sur les spectacles sous la forme d’aides financières à la création, à la production, la diffusion et la structuration du secteur du spectacle vivant de musiques actuelles et de variétés. C’est un établissement public industriel et commercial (EPIC) créé par la Loi n°2002-5 (article 30) du 4 janvier 2002. Il développe une activité d’observation du secteur afin d’améliorer la connaissance des conditions de production et de diffusion des spectacles en France, ainsi que des partenariats territoriaux et propose également à ses affiliés un service commercial de promotion digitale des spectacles.

CSDEM

La CSDEM, Chambre Syndicale de l’Édition Musicale rassemble les éditeurs de musique de variété et agit pour toute la profession. Elle a pour objet principal :

la représentation et la défense de la profession et des intérêts nationaux et internationaux de ses membres, la promotion et la valorisation de la création musicale, la défense du droit d’auteur.

Organisation professionnelle représentative auprès du Ministère du Travail, elle a également, entre autres, la responsabilité de négocier ce qui concerne ses conventions collectives.

CSFI

Depuis 1890, la Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale (CSFI) regroupe sociétés et artisans qui fabriquent, distribuent et exportent les instruments de musique et accessoires associés. Elle accueille également des revendeurs, quatre associations professionnelles d’artisans luthiers (Aladfi, Glaaf, Aplg, Unfi), la chambre syndicale des revendeurs (CSMM) et l’organisation professionnelle des techniciens du piano (Europiano).

EIFEIL

La Fédération des Editeurs Indépendants Fédérés en France (EIFEIL)  a été créée en 2011 pour représenter et mettre en réseau les éditeurs de musique indépendants en France.

Elle est un lien incontournable pour la professionnalisation, le développement et la pérennisation de nos métiers, du droit d’auteur et des emplois de ce secteur.
Elle organise chaque année : EditA, le salon de l’édition musicale, rendez-vous annuel fait de rencontres, débats, ateliers, exposants, Les Prix Lycéens de la Création Musicale dédiés aux musiques actuelles,  5 formations autour du droit d’auteur et l’édition musicale et gère le CréaMusic, plateforme numérique dédiée à la musique à l’image.

Elle organise aussi de nombreux forums, ateliers et débats lors de RDV importants tels que les Bis de Nantes, le MaMA, « Entreprendre dans la culture”…

ESML

Editeurs de Services de Musique en Ligne

L’ESML est le syndicat des éditeurs de services de musique en ligne, la « Music Tech »,  qui regroupe les acteurs du marché français comme 1D Lab, Cizoo, Deedo, Deezer, le GESTE, Jamendo, Medici.tv, Music Story, NomadPlay, Orange, Paroles.net, Playzer, Qobuz, Simbals, Spotify ou encore Vialma. Créé en 2011, à l’issue de la médiation dite « Hoog » et de la signature des 13 Engagements pour la Musique en Ligne, l’ESML se fixe pour objectif de favoriser un développement durable du marché légal de la musique numérique, de permettre l’émergence d’une pluralité d’acteurs, français, européens et internationaux, tout en préservant l’indépendance culturelle locale. La diversité musicale passe d’abord par une diversité de services de musique en ligne.

FCM

Le FCM est une association qui regroupe les organismes de gestion collective (Sacem, SACD, Adami, Spedidam, SCPP, SPPF), des organisations professionnelles et syndicales, ainsi que les pouvoirs publics autour de programmes d’aide à la filière musicale. Il apporte son soutien à la production et à la diffusion du spectacle vivant (concerts, tournées), aux festivals, à l’export, à la création et à la production phonographique, à la production de la musique à l’image (clips, EPK, …), à la formation et à l’édition musicale. Unique en son genre, puisque rassemblant toute la filière musicale, il s’efforce de s’adapter aux évolutions technologiques inhérentes à nos professions, pour mieux répondre aux demandes liées aux réalités du terrain. Le FCM intervient également dans des actions d’intérêt général.

GAM

Guilde des artistes de la musique

La GAM est le 1er groupement d’intérêt géré par les artistes pour les artistes. Fondée en 2013 par les artistes Axel Bauer, Kent, Issam Krimi et Suzanne Combo, elle a pour vocation de rassembler la communauté des auteurs, compositeurs et interprètes de toutes les esthétiques derrière une seule et même voix collective.

Son but est d’être force de propositions auprès des pouvoirs publics nationaux et européens, des institutions culturelles et des organismes professionnels afin de faire valoir efficacement les intérêts des artistes de la musique à l’ère du numérique.

Ses champs d’action sont l’économie du numérique, les droits d’auteur et voisis, le spectacle vivant l’exposition de la musique, le soutien à la création, la place des femmes dans la musique et la santé mentale des artistes et de leur entourage professionnel.

La GAM est membre fondateur de International Artist Organisation (IAO) fondé en 2015 et qui regroupe 10 organisations européennes d’artistes.

GRANDS FORMATS

La Fédération Grands Formats a été créée il y a 15 ans par un groupe de chefs d’orchestres afin de défendre la visibilité et la diffusion des grands ensembles de jazz et de musiques improvisées. Pour eux il n’y a pas de doute : la diversité des formats est aussi importante que la diversité des esthétiques et un enjeu de diversité culturelle. Les grands ensembles constituent une superbe richesse artistique mais aussi des lieux de vie où se confrontent les idées et où se transmettent les savoirs. Ils sont à l’origine d’échanges féconds et portent dans leur rapport au monde la prise de risque et l’imagination comme valeurs essentielles.

Aujourd’hui, la fédération est forte d’un réseau de 54 grands ensembles, composés de 8 à 22 musiciens chacun et présent un peu partout en France. Ils sont ainsi plus de 1 000 artistes au total, toutes générations confondues. Les projets des artistes réunis au sein de la fédération sont représentatifs de la très grande diversité artistique du jazz et des musiques improvisées et même, depuis quelques années, d’autres répertoires affiliés. Au-delà du travail réalisé pour la valorisation et le développement des projets en grande formation, Grands Formats porte plus largement la voix des artistes de son secteur.

IRMA

Le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles (Irma) est une association loi 1901 (J.O du 16 avril 1986) conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication et soutenue par les organismes de la filière musicale.

L’Irma est un organisme ouvert à tous les acteurs des musiques actuelles pour leur information, leur orientation, leur conseil ou leur formation.
Interface entre toutes les composantes du monde de la musique, il constitue un pôle de référence national assurant une mise à disposition de ressources expertisées, et un lieu d’échange et d’outillage pour la structuration des pratiques et des professions.

LES FORCES MUSICALES

Les Forces Musicales, le syndicat professionnel des opéras, des orchestres et des festivals d’art lyrique, ont vu le jour le 28 septembre 2015. Cette organisation patronale regroupe les adhérents de l’ancienne CPDO (Chambre Professionnelle des Directions d’Opéra) et du SYNOLYR (Syndicat National des Orchestres et des Théâtres Lyriques) décidés à réunir leurs forces, leur histoire et leur expérience. 

Par les structures représentées, Les Forces Musicales est la deuxième organisation d’employeurs du spectacle vivant en termes de masse salariale, et la première en termes d’emplois artistiques permanents.

MMFF

MMFF est un syndicat crée en 1999 à l’initiative d’une dizaine de managers qui souhaitaient développer l’antenne Française de la fédération internationale de managers « International Manager Forum ».

« International Manager Forum » est une fédération de syndicats, présente dans tous les territoires européens importants, aux États Unis et en Australie.

L’existence même de MMFF réside dans la volonté de ses membres à vouloir dynamiser les échanges professionnels entre les managers et leurs partenaires.

PRODISS

Depuis 1984, le PRODISS, syndicat national du spectacle musical et de variété, est l’organisation patronale représentative des entreprises du spectacle musical et de variété. Sa mission est de représenter, promouvoir et défendre les intérêts de ses membres. Les 350 entrepreneurs de spectacles du PRODISS (producteurs, diffuseurs, salles et festivals) représentent l’ensemble de la chaîne de création et de diffusion d’un spectacle.

PROFEDIM

Syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de musique.

PROFEDIM regroupe les acteurs majeurs de la vie musicale en France : compagnies lyriques, centres de création musicale, ensembles musicaux spécialisés, festivals, bureaux de production, centres de recherche musicale, centres culturels de rencontre, producteurs ou diffuseurs indépendants de musique.

Le projet musical est au cœur de leur action et ont en commun le même attachement aux valeurs d’innovation musicale et d’indépendance artistique. Les adhérents de PROFEDIM répondent à une finalité d’intérêt général aux côtés des autres opérateurs de l’État, dont notamment les orchestres symphoniques et les opéras, favorisant ainsi la diversité de l’offre musicale. Ces structures musicales indépendantes jouent un rôle majeur dans leur paysage culturel français et ont toutes été créés à l’initiative de personnalités artistiques fortes ; elles sont des actrices essentielles des domaines de la création, de la production, de la diffusion de la recherche, de la formation ainsi que dans la redécouverte et la valorisation du patrimoine musical.

SACEM

La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) a pour vocation de représenter et défendre les intérêts de ses membres en vue de promouvoir la création musicale sous toutes ses formes (de la musique contemporaine au jazz, rap, hip-hop, chanson française, musique de films, musique à l’image…) mais également d’autres répertoires (jeune public, humour, poésie, doublage-sous titrage…).

Sa mission essentielle est de collecter les droits d’auteur et de les répartir aux auteurs, compositeurs et éditeurs dont les œuvres ont été diffusées ou reproduites. Organisme privé, la Sacem est une société à but non lucratif gérée par les créateurs et les éditeurs de musique qui composent son Conseil d’administration.

Elle compte 169 400 membres dont 20 550 créateurs étrangers issus de 167 nationalités (4 365 nouveaux membres en 2018) et représente plus de 140 millions d’œuvres du répertoire mondial.

Des plateformes de streaming en passant par les médias audiovisuels ou encore les salles de concerts ou les restaurants, la Sacem compte 506 000 clients qui diffusent ou reproduisent de la musique.

En 2018, la Sacem a réparti des droits à 330 000 auteurs, compositeurs et éditeurs dans le monde, au titre de 2,7 millions d’œuvres.

SCPP

La SCPP est une société de perception et de répartition des rémunérations perçues pour le compte de ses membres auprès des utilisateurs de phonogrammes et de vidéomusiques.

Près de 3 000 producteurs sont actuellement membres de la SCPP, qui réunit la majorité des producteurs indépendants français ainsi que les sociétés internationales comme Sony Music France, Universal et Warner.

La SCPP administre un répertoire de 7 millions de titres enregistrés et près de 100 000 vidéomusiques et représente plus de 80% des droits des producteurs français, soit l’essentiel du répertoire phonographique.

SFA – CGT

Le SFA “Syndicat Français des artistes-interprètes” promeut et défend les droits moraux, sociaux et économiques des artistes dramatiques, lyriques, chorégraphiques, visuels et traditionnels, ainsi que ceux des artistes de variétés, de musiques actuelles, de cirque et des marionnettistes. Il est affilié à la Fédération du Spectacle CGT et il est membre fondateur de la Fédération Internationale des Acteurs, qui regroupe aussi les syndicats de chanteurs, de danseurs et d’artistes de variétés. En 1936, son appartenance à la Fédération du Spectacle CGT lui offre la représentativité nationale. Sous l’égide de Gérard Philippe, en 1958, le SFA trouve sa forme actuelle en regroupant l’ensemble des artistes-interprètes, à l’exception des chefs d’orchestre et des instrumentistes.

SMA

Syndicat des musiques actuelles

Créé en 2005, le Syndicat des Musiques Actuelles est une organisation d’employeurs aujourd’hui composée de plus de 300 structures de la filière des musiques actuelles.
Il représente ainsi des salles de concerts, des festivals, des producteurs de spectacles, des labels, des centres de formation, des radios, ainsi que des fédérations et réseaux.
Ces entreprises et fédérations ont pour point commun d’œuvrer en faveur de l’intérêt général et de la diversité, notamment en soutenant l’expression des artistes et l’accès à la culture des populations.

SNAC

Syndicat national des auteurs et des compositeurs

Le SNAC unit sur un plan strictement professionnel des hommes et des femmes, des créateurs isolés ou dont les oeuvres sont disséminées dans les répertoires de sociétés d’auteurs différents.

C’est le rôle du SNAC d’unir les créateurs pour défendre leur droit d’expression, leurs conditions de travail, leurs moyens de production, bref tout ce qui permet l’éclosion des oeuvres. Si les diverses formes d’activité des créateurs peuvent donner naissance à des intérêts particuliers, il y a néanmoins, dominant tout le reste, un intérêt commun à tous : la défense du droit d’auteur.

SNAM

Le SNAM-CGT regroupe dans toute la France les musiciens et musiciennes quelle que soit la manière dont ils exercent leur métier, c’est-à-dire qu’ils aient majoritairement une activité d’interprète ou d’enseignant et, de la même façon, qu’ils relèvent de l’emploi permanent ou qu’ils soient intermittents du spectacle.

Notre syndicat ne fait aucune distinction entre les genres musicaux, accueille et représente la profession en tentant de faire valoir partout l’intérêt supérieur des artistes de la musique. Il défend partout les mêmes principes : la stabilité de l’emploi sinon un régime d’assurance chômage protecteur pour les intermittents du spectacle, une activité musicale intense dans tout le pays et des salaires décents donc des moyens pour la culture en France, l’éradication du travail au noir, des droits de propriété intellectuelle rémunérateurs avec, bien sûr, à tous les niveaux, le souci de la solidarité.

SNEP

Syndicat National de l’Édition Phonographique.

Le SNEP, syndicat national de l’édition phonographique, est la principale organisation patronale regroupant les producteurs, éditeurs et distributeurs de musique enregistrée, partenaires des artistes de la musique. Il représente les intérêts de l’ensemble des labels français, de toutes tailles et de tous horizons musicaux. Le SNEP est membre de la Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI), du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) et de la Fédération des entreprises du spectacle, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma (FESAC). Il prend une part active dans les organisations professionnelles de la filière musicale : FCM, Bureau Export, Victoires de la musique, Tous Pour La Musique. Il est également membre de l’Alliance des entreprises de la musique, aux côtés du PRODISS, de l’UPFI et de la CSDEM.

SNES

Syndicat national des entrepreneurs de spectacles

Le SNES fondé en 1920, représente et défend 270 entreprises du secteur privé du spectacle vivant (dont plus de la moitié exercent des activités musicales ou d’humour) : producteurs, entrepreneurs de tournées, compagnies, lieux de spectacles ; dans toutes les disciplines artistiques : théâtre, variétés, humour, danse, opéra, musique classique, musiques actuelles, chanson, rock, jazz, cirque, spectacles jeune public.
Le SNES, 2ème syndicat représentatif dans la branche du spectacle vivant privé, interlocuteur reconnu des pouvoirs publics et de la profession, se mobilise depuis de nombreuses années pour défendre et favoriser la création, la production et la diffusion du spectacle vivant en France et à l’étranger.

SPPF

Société Civile des Producteurs de Phonogrammes en France

Créée par et pour les producteurs indépendants, la SPPF dite Les Labels Indépendants est le partenaire indispensable pour le développement de l’activité des labels qu’elle représente: constitution des répertoires phonographiques et vidéographiques, perception et répartition de droits générés, avances financières, aide à la production et à la promotion-marketing, protection des droits, salons professionnels.

UCMF

Union des Compositeurs de Musiques de Films

Créé en 2002, l’UCMF fédère les compositeurs de musiques pour l’image et développe une action de promotion, d’entraide et de mise en réseau de ces compositeurs.

UNAC

L’Union Nationale des Auteurs et Compositeurs est un organisme créé en 1959 pour la Protection et la Défense des Droits des Auteurs et des Compositeurs.

L’UNAC regroupe une grande majorité d’Auteurs et de Compositeurs de renom principalement dans le domaine des variétés et poursuit, aujourd’hui plus que jamais, une politique active de promotion et de développement du répertoire français.

UPFI

L’UPFI est une organisation professionnelle qui regroupe les principaux producteurs et distributeurs indépendants français. L’UPFI agit comme un porte-parole de la profession et structure la réflexion, l’action et la communication sur le métier de producteur phonographique indépendant.

ZONE FRANCHE

Premier réseau français consacré aux musiques du monde, Zone Franche est une organisation transversale qui rassemble toutes les catégories d’acteurs du secteur : festivals, salles, labels et éditeurs, représentants d’artistes, médias, associations culturelles, marchés, etc. Zone Franche pilote le Comité Visas Artistes et porte le webmédia collaboratif #AuxSons.