L’association Tous Pour la Musique vigilante quant à la continuité des travaux de préfiguration du CNM

Communiqué de presse du 6 décembre 2019.

A l’annonce de son départ, les organisations membres de Tous pour la Musique souhaitent remercier Catherine Ruggeri pour l’élan et le volontarisme qu’elle a su insuffler à la préfiguration du Centre national de la musique. L’ensemble de la filière lui doit de laisser à son successeur, Jean-Philippe Thiellay, les fondations de la future maison commune.

Ces fondations ne doivent pas être fragilisées. L’arrêt soudain des travaux préparatoires, et notamment des ateliers thématiques, est une source d’inquiétude pour les membres de TPLM, l’association constante des professionnels étant la marque de fabrique du nouvel établissement public. Il importe donc que cette transition s’inscrive dans la continuité du projet porté par le législateur et par l’ensemble du secteur dans toute sa diversité.

Art essentiel dans le quotidien des Français, la musique est un vecteur d’émotion individuelle et universelle. Son économie mosaïque par sa diversité, représente un des secteurs économiques majeur des industries culturelles et créatives.
Le CNM aura précisément pour mission de structurer un grand projet pour la musique avec tous ses acteurs au moment où le bouleversement des usages offre de nouvelles perspectives à tous les métiers de la musique.
Les membres de TPLM souhaitent donc rencontrer Jean-Philippe Thiellay dès maintenant, afin d’échanger de manière constructive sur les étapes à venir. Il lui revient désormais, avec Romain Laleix, la tâche immense de rassembler créateurs et professionnels au service du rayonnement de la musique.