Snep : le streaming confirme ses performances sur le marché français

 

Le Snep (Syndicat national de l’édition phonographique) se réjouit des chiffres du marché du streaming, en progression de 43%, et qui représente les deux tiers des revenus du numérique et 28% du marché global. Le marché global reste cependant en baisse de 6,2%.

logo_snep_musique

A fin juillet 2015, le marché du streaming, en progression de 43%, réalise les deux tiers des revenus numériques et 28% du marché global. Les revenus issus du streaming représentent désormais la moitié du chiffre d’affaires des ventes physiques en France. Une dynamique qui s’explique par la croissance du modèle par abonnement (+66%) alors que les revenus du modèle financé par la publicité sont en légère baisse (-2%).

Le numérique continue de progresser…dans un marché toujours en baisse

Aujourd’hui, les abonnements représentent 76% des revenus du streaming, soit plus de la moitié des revenus numériques et 22% de l’ensemble du marché. La part des abonnements au sein du chiffre d’affaires a donc doublé en un an : 22% à fin juillet 2015 contre 12% à fin juillet 2014. Les revenus issus de l’exploitation numérique représentent 43% du marché total (contre 35% à fin juillet 2014).

Capture d’écran 2015-09-08 à 15.58.06

La forte croissance du streaming ne permet cependant pas encore de compenser la baisse des ventes de supports physiques (-18%) et celle des ventes en téléchargement (-15%) : l’ensemble du marché est en baisse de 6.2%.


Le streaming s’installe dans les habitudes de consommation

Avec près de 9 milliards d’écoutes en streaming sur les 7 premiers mois de l’année, les consommateurs français confirment leur engouement pour ce nouvel usage. Le nombre de titres streamés chaque semaine est en constante progression depuis le début de l’année : 285 millions de streams pour la première semaine de l’année 2015 et 340 millions pour la dernière semaine de juillet 2015.

Capture d’écran 2015-09-08 à 15.20.31

Le top streaming, classement des 200 meilleures écoutes hebdomadaires, et premier indicateur de cette évolution de la consommation de musique en ligne, a cumulé 1,2 milliard de streams au cours du premier semestre 2015. Les volumes du top 200 sont passés de 41 millions d’écoutes hebdomadaires pour la première semaine de janvier à 55 millions pour la dernière semaine de juin. Dans le top 10 des titres en streaming, 3 titres ont généré plus de 20 millions de streams au cours du 1ersemestre et 26 titres ont dépassé les 10 millions de streams.

La fréquentation des services de streaming audio est en nette progression, avec un usage de plus en plus mobile. En juin 2015, selon Médiamétrie, les 4 principaux services musicaux légaux (YouTube, iTunes, Deezer et Spotify) ont totalisé 48,7 millions de visiteurs uniques mensuels, soit 2 millions de visiteurs uniques mensuels de plus qu’en juin 2014 (+4%). Ce sont les sites de streaming audio qui enregistrent la plus forte progression : 
 Spotify : +18% entre juin 2014 et juin 2015 soit 400 000 visiteurs uniques supplémentaires 
 Deezer : +9% entre juin 2014 et juin 2015 soit 600 000 visiteurs uniques supplémentaires.

L’audience de YouTube continue de progresser (+4%) pour atteindre 30,8 millions de visiteurs uniques en juin 2015. L’écoute musicale est maintenant majoritairement mobile. En juin 2015, 62% des visiteurs uniques de YouTube s’y sont connectés via leur smartphone, 55% pour Deezer et 47% pour Spotify.

Le répertoire francophone en tête des ventes


Capture d’écran 2015-09-08 à 15.20.37
Le répertoire francophone garde la tête du classement des meilleures ventes au 1er semestre 2015. Dans le top 20, on trouve 17 albums francophones, dont 7 premiers albums, et 61 albums francophones dans le Top 100. Cependant, point noir pour le Snep, les indicateurs de son exposition en radio sont dans le rouge. En 8 ans, Les diffusions francophones ont perdu plus de 6 points de part d’audience. Cette baisse représente une perte de 17 milliards de contacts. Quant à la part des nouveautés dans les diffusions, elle poursuit son déclin, perdant 4,3 points en 6 ans, au profit des titres récurrents (entre 1 et 3 ans) et des golds (+ de 3 ans).

Capture d’écran 2015-09-08 à 15.20.41


Les artistes qui ont marqué le 1er semestre 2015
– Album le plus vendu : LOUANE « Avenir » (Mercury/Universal Music)
– Titre le plus vendu : OMI « Cheerleader » (Smart/Sony Music)
– Titre le plus streamé : OMI « Cheerleader » (Smart/Sony Music)
– Titre le plus diffusé en radio : LOUANE « Avenir » (Mercury/Universal Music)


Lire le dossier de presse / Marché de la musique enregistrée-1er semestre 2015