Rapport d’activité 2017 du CNV

Capture d’écran 2018-05-16 à 16.29.54En 2017, le montant de taxe perçu par le CNV s’élève à 32,8M€, en augmentation de 7% par rapport à 2016. Cet essor est logiquement assorti d’une augmentation du nombre de représentations, qui dépasse les 80 000 séances déclarées au CNV (+11% vs 2016). Le spectacle vivant poursuit donc sa croissance, fidèle à ses caractéristiques de secteur dynamique et entreprenant.

Le montant des aides redistribuées par le CNV s’élève à 29,7M€ en 2017, en progression de 18% par rapport à 2016. La progression du nombre de dossiers instruits (1 888, +11% vs 2016) et de dossiers soutenus (1 572, +9% vs 2016) attestent cependant d’un besoin de soutien croissant du secteur. En incluant les aides attribuées dans le cadre du Fonds d’urgence au spectacle vivant, et les dispositifs territoriaux, le montant total des aides versées par le CNV atteint 36,8M€ pour 2017.

Les partenariats territoriaux ont connu de belles avancées avec 6 conventions à l’œuvre en 2017 dont 3 nouvellement signées. Avec ses partenaires le CNV a lancé 17 appels à projets en région Bretagne, Grand Est, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, sur la base de diagnostics permettant d’identifier les forces et les faiblesses de chaque territoire. Ces appels projets ont mobilisé un montant total de 954K€ et ont permis de soutenir 88 dossiers. Le partenariat avec la Mairie de Paris en faveur des salles de musiques actuelles (aides à l’équipement et à l’activité des salles à Paris) a quant à lui permis de soutenir 31 dossiers pour un montant total de 714 K€.

Les instances ont maintenu un rythme de travail soutenu autour de la réforme des aides. Le troisième volet de ce chantier a abouti au lancement de deux nouveaux programmes : le soutien au développement des entreprises et le soutien aux promoteurs diffuseurs. Il a également modifié les modalités de paiement pour les aides inférieures à 5 000€ et les aides aux festivals, désormais versées en une fois. Cette mesure a particulièrement facilité la trésorerie des bénéficiaires. L’élargissement des formes d’aide pouvant être octroyées (remboursable ou non remboursable), la prise en charge de diagnostics ou de mesures d’accompagnement, ont permis aux commissions de mieux adapter leurs propositions de soutien.

Enfin les travaux réalisés par le Centre de ressources sont de véritables outils offrant une meilleure connaissance du secteur. En 2017, le CNV a étudié la structuration budgétaire des festivals de musiques actuelles et mesuré les surcoûts sécuritaires auxquels ces derniers ont dû faire face en 2016. Les chiffres de la diffusion des spectacles ont été publiés, avec en supplément cette année une déclinaison par région, particulièrement appréciée par les acteurs. L’Enquête Economique et Sociale réalisée tous les deux ans a une nouvelle fois mis en lumière le caractère diversifié mais également la précarité dans laquelle notre secteur évolue.

Lire le rapport d’activité 2017