Producteur de spectacle

Au centre du dispositif, le producteur de spectacles est celui qui initie le spectacle, en vue de sa diffusion. Il assume les risques financiers de la création en scène et de l’enchaînement des dates (les tournées). Comme tout producteur, c’est un gestionnaire averti et un promoteur de talent. Arrivé à un certain niveau, les investissements sont très lourds, tant en terme d’équipe (promotion, affichage, distribution de tracts…) que de temps.

Produire un concert est une activité à risques : on peut tout gagner ou tout perdre sur une seule soirée.

L’entrepreneur de spectacles (producteur) doit être titulaire d’une licence.

Selon la catégorie de la licence, on distingue trois types d’entrepreneurs :

1. Exploitants de lieux de spectacles aménagés pour les représentations publiques

2. Producteurs de spectacles ou entrepreneurs de tournées qui ont la responsabilité d’un spectacle et notamment celle d’employeur à l’égard du plateau artistique

3. Diffuseurs de spectacles qui ont la charge, dans la cadre d’un contrat, de l’accueil du public, de la billetterie et de la sécurité des spectacles et entrepreneurs de tournées qui n’ont pas la qualité d’employeur à l’égard du plateau artistique

L’activité peut être exercée occasionnellement sans possession d’une licence dans la limite de six représentations par an par les personnes physiques ou morales qui n’ont pas pour « activité principale ou pour objet l’exploitation de lieux de spectacles, la production ou la diffusion de spectacles ». Depuis 2004, ces organisateurs occasionnels doivent obligatoirement passer par le Guichet unique (Guso) pour leurs déclarations.

Pour en savoir plus :