Nomination de Françoise Nyssen : les réactions

Nommée au ministère de la Culture, Françoise Nyssen, codirectrice des éditions Actes Sud, n’a pas tardé à recevoir les félicitations de la filière… qui l’encourage à développer une politique de soutien au secteur.

Francoise Nyssen

Francoise Nyssen

SACEM
« La SACEM félicite Françoise Nyssen et appelle de ses voeux une politique ambitieuse en matière d’enseignement de la musique à l’école. Dans la bataille engagée à Bruxelles, au Parlement Européen, sur la réforme du droit d’auteur, son expérience et ses convictions seront précieuses pour défendre les auteurs et leur droit à vivre dignement de leur création, à l’heure du numérique. » – Le communiqué

ADAMI
« Les artistes attendent beaucoup de ce Gouvernement qui a clairement affiché sa volonté de renouvellement, de progrès, avec la construction européenne et le rassemblement comme épicentres de sa politique. Sur plusieurs sujets les artistes seront particulièrement vigilants : l’implication de la France dans la révision en cours de la directive européenne sur le droit d’auteur et les droits voisins ; la mise en œuvre de négociations encadrées pour résoudre la question du transfert et du partage de la valeur ; la volonté de voir appliquer la Rémunération Equitable sur les webradios votée lors de la loi « liberté de création » mais actuellement bloquée. » – Le communiqué

GAM
« Le profil singulier et remarquable de cette grande éditrice indépendante nous séduit (…) et nous accueillons aussi avec enthousiasme la nomination de Marc Schwartz à la direction du cabinet. Nous savons son souci d’agir dans l’intérêt général et sa maîtrise des enjeux auxquels font face la culture, la création et le numérique pour se créer un environnement commun durable et profitable à chacun. Nous espérons donc pouvoir compter sur sa détermination pour nous aider à aboutir avec succès à la mise en oeuvre du protocole d’accord « pour un développement équitable de la musique en ligne », accords historiques dont il avait conduit la médiation jusqu’à ce qu’ils soient signés par l’ensemble de la filière en Octobre 2015. » – Le communiqué

PRODISS
« Le PRODISS salue la nomination de Françoise Nyssen au ministère de la Culture et se réjouit également du choix de Marc Schwartz, en qualité de directeur de cabinet de la ministre de la Culture. Le PRODISS souhaite notamment interpeller la nouvelle ministre de la Culture sur les mutations profondes à l’œuvre dans l’ensemble des filières culturelles, et notamment la filière musicale. Le syndicat porte diverses propositions sur le modèle économique des PME culturelles, le spectacle vivant et l’organisation de la filière musicale, un chantier qu’il juge prioritaire dans ce quinquennat. » – Le communiqué

SNEP
« Les producteurs du SNEP auront à cœur d’initier avec la nouvelle ministre un dialogue ouvert et fructueux sur les enjeux majeurs du secteur de la musique enregistrée. Il s’agira avant tout, à un moment décisif de mutations et de relance pour la musique enregistrée, de préserver la diversité de nos talents et la dynamique de la production. Alors que la consommation de musique numérique explose, la clarification du statut d’hébergeur au niveau européen apparait comme indispensable et décisive, afin de mettre un terme à son dévoiement par certaines plateformes numériques et de garantir ainsi la juste rémunération des différents acteurs de la création. La pérennité de cet écosystème passe également par une meilleure protection des droits de propriété intellectuelle sur Internet qui nécessite des mesures plus ambitieuses. » – Le communiqué

UPFI
« L’expérience de Mme Nyssen au sein d’une entreprise culturelle créative et de taille humaine est de bon augure quant à son action future et à sa compréhension des attentes et des besoins des entreprises culturelles. C’est avec confiance que l’UPFI entend ainsi ouvrir une nouvelle page de ses relations avec le Ministère de la Culture au cours des 5 prochaines années. »

SPPF
« Un nouveau chapitre s’ouvre dans nos relations avec le Ministère de la Culture, avec de nombreux chantiers ouverts ou à mettre en œuvre : la juste valorisation de nos droits voisins, le développement équilibré du marché de la musique en ligne, le financement de la production musicale, une clarification du statut d’hébergeur au niveau européen, une meilleure exposition des artistes et de toutes les musiques à la télévision. »

FÉLIN
« Le monde de la musique a beaucoup à apprendre du secteur du livre : prix unique, TVA réduite, réseau dense et actif de libraires, solidarité interprofessionnelle, solutions de mutualisation, etc… (…) Dans la lignée des accords Schwartz qui ont relancé le dialogue dans la filière et avec la poursuite des différents plans de modernisation engagés par les précédents gouvernements, la Félin souhaite travailler au plus près avec Madame la Ministre pour le développement d’un nouveau monde de la musique enregistrée : solidaire et productif, qui place les artistes, les labels indépendants, les disquaires, les acteurs du numérique, les radios associatives et de service public dans un élan positif et combatif. » – Le communiqué

AMA
« Son expérience à la direction de la maison d’édition indépendante Actes Sud lui sera un atout précieux pour conduire la politique du nouveau gouvernement en faveur des industries culturelles et de la création. Les managers de l’AMA suivront avec attention l’intérêt que la ministre portera aux attentes du secteur musical et aux défis auxquels il fait face. »