Festivals : évolutions budgétaires et surcoûts sécurité

Capture d’écran 2017-05-11 à 16.02.39

Le CNV a présenté une étude sur les caractéristiques et les évolutions budgétaires des festivals de musiques actuelles en 2016. Ces données témoignent des coûts croissants liés à la sécurité.

L’étude réalisée sur un panel de 84 festivals dresse un portrait général des structures étudiées et analyse plus en détail les budgets des festivals.

Les principales données publiées :

- En moyenne, les festivals étudiés sont âgés de 20 ans, durent 6 jours, génèrent 17.828 entrées payantes pour un prix du billet de 26 euros. Ils consacrent 30% de leurs charges à l’artistique, 43% à la technique, logistique, sécurité et 28% aux autres charges (communication, fonctionnement…).

- Entre 2014 et 2016, les charges artistiques se sont accrues de 6% par an en moyenne quand les charges techniques, logistiques et de sécurité croissaient de 7% par an.

- Les surcoûts liés au renforcement des dispositifs de sécurité sont évalués en moyenne à 14K€ par jour en 2016. Les charges supplémentaires sont à 70% engendrées par l’augmentation de moyens humains et, dans 73% des cas, elles visent à renforcer les mesures de contrôle et de surveillance.

- Les festivals enregistrent une augmentation de leurs recettes propres de 7% par an entre 2014 et 2016 (+6% de billetterie, +14% bars/buvettes et concessions), qui représentent près des 2/3 du total de leurs produits. Ces nouvelles ressources, associées au développement et à la diversification des partenariats privés (+9% / an en moyenne, pour atteindre 15% du total de leurs produits en 2016), prouvent la capacité des festivals à rebondir.

LIRE L’ÉTUDE