Comment la musique enregistrée s’est-elle réinventée aux USA et en UE ?

À l’occasion de MaMA, le SNEP, la RIAA et Deezer ont restitué une étude sur la valeur de la musique et la manière dont l’industrie musicale s’est elle-même réinventée aux États-Unis et en Europe.

Cette étude constate que le renouveau « modeste » de la croissance du marché de la musique enregistrée est portée par l’investissement et l’apport des services innovants.

Capture d’écran 2017-10-25 à 15.55.13

L’abonnement au streaming est le facteur clé qui dope le marché mondial, notamment car il constitue l’outil principal de consommation musicale pour les jeunes générations.
Par ailleurs, la croissance du streaming se constate sur tous les principaux marchés dans le monde. En France, il représente un tiers du CA de la musique enregistrée et les abonnements payants un quart de ce CA à eux seuls (en hausse de 42%). Au États-Unis, le streaming a généré près des deux-tiers du marché au 1er semestre 2017.

Le CA de la musique enregistrée a ainsi augmenté de 4% en Europe en 2016 pour atteindre 5,7Mds $, plus forte hausse depuis 2010. En France, le marché a enregistré une croissance de +5,4%, première hausse significative depuis 2002.

Capture d’écran 2017-10-25 à 15.55.52

Le document atteste également que phénomène du « Value Gap » compromet le développement pérenne de la musique enregistrée, notamment à cause du décalage entre l’usage massif du streaming vidéo sur YouTube et les faibles revenus générés pour les créateurs et producteurs.

Capture d’écran 2017-10-25 à 15.56.33

Lire l’étude